Vertiges et Etourdissements : qu’est-ce qui fait tourner le Monde ?

vertiges

Attention ! Ceux qui ont peur du vide ne devraient pas s’aventurer dans les paragraphes vertigineux de cet article ! L’Echo a aujourd’hui cherché à savoir ce que cache la sensation de « la tête qui tourne ». Accrochez-vous les prochaines lignes sont hautes en frissons et en altitude !
Un vertige est une illusion de mouvement ; une impression de déséquilibre et la sensation que l’environnement autour de soi n’est pas stable, bouge comme une vague. Souvent bénin, ce symptôme constitue un motif très courant de consultation (il concerne en fait 100% d’entre nous !) ; il doit toujours faire l’objet d’un examen médical approfondi. Les étourdissements de Tsonga en 2015 tout autant que le malaise de la Reine de de Suède hospitalisée pour vertiges le jour de son 73è anniversaire ont marqué nos esprits « étourdis ». Le point avec le Dr George Fayad, ORL à Harley Street (n° 100)
Dr Fayad : Il existe plusieurs types de vertiges. Ils peuvent être sévères ou pas (hypoglycémie / AVC…), s’accompagner de troubles de l’audition ou pas, être chroniques ou pas et sont de durée très variable. Ils s’accompagnent de symptômes très différents et impliquent plusieurs organes : l’oreille interne, les yeux, les nerfs qui transmettent des informations via le cerveau à tous les muscles du corps pour lui assurer un équilibre stable. Leur origine est multifactorielle ce qui peut compliquer le diagnostic.
Qui consulter ?
En cas de quasi syncope c’est à un cardiologue qu’il faut s’adresser ;
En cas de problèmes d’équilibre debout mais pas en position assise, il s’agit probablement d’un problème neurologique ;
En cas de déséquilibre constant ou de vrai vertige (tout tourne) il faut voir un ORL ;
Si le symptôme s’accompagne de migraines, l’origine du malaise est vraisemblablement psychogénique, les conseils d’un psychiatre seront alors précieux.
Est-ce identique pour les troubles de l’équilibre des personnes âgées ?
Dans ce cas-la, il faut surtout adapter l’environnement : mettre de bonnes chaussures, installer un bon éclairage, des rails dans la douche pour ne pas glisser, une cane pour sortir… Ces patients ont besoin du traitement kinésithérapique plutôt que des médicaments.
Et pour ceux qui souffrent de maux de tête ?
La migraine d’aujourd’hui n’est pas celle d’autrefois. Elle est souvent liée au temps passé sur des ordinateurs, dans des centres commerciaux. Les personnes très sensibles sont plus susceptibles de souffrir de ce type de malaise. Elles sont souvent dérangées par la lumière artificielle et les grands espaces, sujettes à des attaques de panique. Cela concerne 5 fois plus de femmes que d’hommes. Pour elles comme pour eux les 5 sens sont exacerbés et affectent l’équilibre général. On peut ainsi considérer l’équilibre comme le 7è sens !
A noter pour ceux qui restent penchés trop longtemps devant un écran et ressentent une impression de flottement quand ils se lèvent, il existe souvent un problème sous-jacent d’arthrose ; cela peut aussi parfois être consécutif à un « coup du lapin »
En cas d’acouphènes ?
Tout comme dans les troubles de l’audition, il s’agit probablement de la maladie de Ménière. Dans ce cas, mangez des bananes pour faire fuir l’eau de l’oreille ! Il est très rare qu’une tumeur se manifeste par un vertige.
Qu’est-ce que le « mal du débarquement » ?
Il s’agit d’un déséquilibre subjectif, la peur de glisser comme sur du verglas en descendant d’un train ou d’un bateau. Très bénin ! Cela ne doit pas vous empêcher de voyager !
Propos recueillis par Francine Joyce
Paru dans L’Echo Juin – Septembre 2017