Alimentation des étudiants : Que manger pour réussir aux examens ?

food for exams

Quels aliments pour stimuler les cellules grises avant les examens ?

Le cerveau des étudiants, quel que soit leur âge, ne se nourrit pas uniquement de ce qu’ils entendent à l’école et de ce qu’ils lisent dans les livres. Il puise une grande partie de son énergie et de sa vitalité dans leurs assiettes. Shakespeare et Einstein jonglaient aussi bien avec les mots et les chiffres qu’avec les fourchettes !

Au cours des périodes de mobilisation intense des facultés intellectuelles – avant et pendant les examens-  il est indispensable de fournir au cerveau toutes les ressources dont il a besoin pour qu’il se donne « à fond ». Ses deux péchés mignons : le glucose et l’oxygène. Il utilise à lui seul 20% de l’énergie apportée par notre alimentation et 20% de notre oxygène.

Une alimentation équilibrée et une activité physique régulière sont donc des atouts majeurs pour optimiser les facultés d’apprentissage et les performances scolaires.  Alors …

Comment construire des menus intelligents ?

pendant les révisions, misez sur :

  • les fruits et légumes pour leurs vitamines et minéraux qui luttent contre la fatigue et le stress.
  • les produits laitiers pour leurs protéines, le calcium qui favorise la transmission de l’influx nerveux mais aussi les vitamines B2 et B12 nécessaires au développement cérébral.
  • les matières grasses végétales (huile de colza, d’olive, de noix) pour leur richesse en oméga 3 et vitamine E qui neutralisent les radicaux libres et protègent le cerveau
  • les poissons gras (saumon, sardines, maquereau …) qui fournissent des acides gras insaturés essentiels au fonctionnement du système nerveux et de la mémoire
  • les céréales complètes pour leur apport en énergie, en minéraux et oligo-éléments
  • les aliments riches en fer pour favoriser l’oxygénation des cellules nerveuses
  • éviter les excitants -café, cola, « energy drinks »- Ils excitent sans réduire les causes de la fatigue et peuvent occasionner des troubles du sommeil.

 

  • l’activité physique : permet d’oxygéner l’organisme et garantit un bien meilleur rendement. Le sport reste le meilleur des stimulants !

       Diminuez le temps passé devant les écrans, surtout le soir

  • un bon sommeil car les neurones aussi ont besoin de se reposer pour se régénérer !

le jour « J » :

petit déjeuner à la française :

–        pain, toasts, biscottes, beurre, confiture  ou des céréales (riz soufflé, flocons d’avoine corn flakes) + jus de fruit ou compote, éventuellement un laitage

pendant les épreuves :

–        pâtes de fruits, raisins secs, amandes, noix

–        le chocolat : stimulant du système neveux + anti-stress. Son apport en sucres simples permettra d’éviter les coups de fatigue pendant les épreuves

–        l’eau :  quand le corps est déshydraté il perd beaucoup de ses capacités. Boire régulièrement même pendant les épreuves ;

le jour des résultats :

–        Bulles pour tout le monde : Champomy pour les petits, Champagne pour les grands !

 

Francine JOYCE – diététicienne – nutritionniste à Londres

Pour Avenue des Ecoles  mai 2014

wwwdietconsulting.co.uk