Etes vous un contrebandier qui s’ignore ?

fomage et saucisson

Non, il ne vous faut pas une valise diplomatique pour rapporter un Caprice des Dieux de vos vacances en France. En revanche lui faire prendre l’avion dans votre sac à main, vous conduira directement à la fouille !

Depuis l’Europe, vous pouvez mettre dans la soute viandes, charcuteries, fruits et légumes, fromages, laitages, et produits de la pêche dans la limite du poids de valises défini par les compagnies aériennes. Pour les provenances en dehors de l’Europe, aucun de ces produits n’est autorisé sauf les poissons et crustacés (s’ils n’ont pas le mal de l’air) à hauteur de 20kg et 2 kg de miel ou d’œufs (probablement en omelette à l’arrivée).

L’Echo a interrogé le Home Office et la Direction Générale des Douanes Britanniques sur la circulation des denrées alimentaires aux frontières.

Deux équipes travaillent côtes à côtes : Les douaniers en charge des flux de passagers et de leurs biens  (immigration + import/export) et les agents de sécurité qui ont la  responsabilité de la sécurité physique de l’aéroport. Ils peuvent confisquer tout ce qui leur apparait comme un danger susceptible. FJ : Ainsi quelle que soit l’intensité de son parfum, votre Coulommier peut voyager en valise mais pas en sac à main.

Les produits le plus souvent confisqués  sont : vêtements, chaussures, appareils électroniques de contrefaçon, avec une hausse marquée des produits alimentaires (2702 saisies de produits alimentaires frauduleux en France en 2012) de l’alcool illicite (qui coûte 1.2 milliards de £ par an à l’Etat),  miel, produits de la mer (huîtres, moules, clams), produits carnés frais, cuisinés, séchés ; mais aussi régulièrement des produits qui ne sont pas de consommation courante en UK comme des scarabées séchés. Nous avons récemment saisi une bouteille de liqueur contenant un serpent et un lot d’escargots prêts à cuire !

FJ : La contrefaçon représente un marché de 250 milliard de $ en 2013 c’est-à-dire environ 6% du commerce mondial n’est-ce pas ?

C’est un délit grave surtout lorsque ce sont des denrées alimentaires. Ainsi un homme du Staffordshire a presque perdu la vue après avoir consommé de  la vodka «Arctic Ice» de contrefaçon contenant plus de 20 fois le taux normal d’éthanol.

En provenance des pays européens vous pouvez importer sans payer de taxe pour votre consommation personnelle : jusqu’à 110 litres de bière, 90 litres de vin, 10 litres de spiritueux. Pour les pays en dehors de l’Europe, sont autorisés, sans taxe : 16 litres de bière, 1 litre de liqueur affichant un taux d’alcool supérieur à 22°, 2 litres de vin mousseux, ou affichant moins de 22° d’alcool.

Les bagages sont inspectés en cas de dénonciation ou si un voyageur se comporte de manière inhabituelle. Les chiens renifleurs (74 en Grande Bretagne) sont entrainés à détecter toutes sortes de produits : drogues, armes, billets de banque etc… Les statistiques indiquent que les contrevenants sont en grande majorité des hommes entre 20 et 40 ans. Ceux qui sont conscients d’être dans l’illégalité se comportent très différemment de ceux qui ignorent sincèrement les restrictions ou la loi en place pour un de leurs souvenirs de vacances. L’an dernier, un homme a été condamné à 6 mois de prison pour avoir transporté plus de 750 kilos de corail et clams du Vietnam.

FJ : Vérifiez-vous aussi ce qui quitte le pays ?

Oui, il existe des restrictions strictes  pour l’ivoire, les animaux exotiques, les oiseaux de proie qui relèvent d’une Convention Internationale. Les saisies réalisées viennent le plus souvent  d’Asie : Chine (72.9%), Hong Kong (7.6%), Grèce (4.8%), Inde (3.9%) mais il s’agit d’un problème global.

Merci au Home Office et la Direction Générale des Douanes Britanniques (UK Border Force) pour leur collaboration.

Francine JOYCE diététicienne – Londres

Paru dans L’Echo Avril-Mai 20014 www.dietconsulting.co.uk